Auteur : Jo99

PANDÉMIE

.
.

Le directeur général de la mort apparait tous les jours sur le télécran. Avec un rythme de métronome il égraine les décès du jour. Il y’a les défunts sur des courbes rouges, vertes ou bleues. Il dit que c’est catastrophique mais moins qu’ailleurs. Il dit que nous devons être sages et bien rester à la maison sinon nous tuerons d’une simple respiration nos aimés. Il dit que nous devons applaudir à 20 heures le spectacle du réel.

Aucune émotion, voile noir de technocrate sur l’horreur du passé et d’un monde sans avenir, la peur dans les foyers, le brouillard dans nos idées, attraction et répulsion morbide d’une propagande dans le contrôle du réel sous forme d’infantilisation, le jour se lèvera t’il demain matin ?

(texte post confinement)

Image : La mort  – techniques mixes sur pochette de dessin 24X 32 – 2020

COLÈRE SOURDE

***
***
Le bruit oublié de la circulation, la police partout, les sans visages de sortie, plus aucune expression sur personne, des marcheurs perdus et tristes, un jour de libération qui ressemble à une journée de condamnation de plus.

Le ministre du fric s’affiche tout sourire et nous demande de l’entrain.

Nous n’entendons plus les oiseaux et il pleut.

***

(Texte écrit le premier jour du déconfinement)  .