LE PLAN B (APPARITION DE LA LUMIÈRE)

 

Ta femme est partie et ta fille attend ses 18 ans pour faire de même, toutes les deux fuyant la misère. J’ai explosé ta cellule familiale et toi tu résistes encore ! Tu attends quoi ? Que l’on te coupe l’électricité ? Parce que Je te préviens ça ne va pas tarder. Tu n’en as pas assez de manger du pâté périmé de la banque alimentaire ? Tu n’as donc pas honte de pleurer dés que tu racontes ta vie à une assistante sociale ? La dernière fois que tu en as rencontré une, elle t’a quand même demandé si tu pensais au suicide !  Arrête donc de t’apitoyer sur toi même !

Quoi ? Que dis tu ? Tu es artiste ? Tu vends du rêve ? Mais laisse Moi rire. D’abord artiste, c’est quoi ça ? Un métier ? Avec un statut ? Ça existe ça ? Mouarf ! Quant à tes ventes, J’ai regardé tes chiffres et c’est particulièrement mauvais. C’est clair que tu n’es pas Johnny Halliday ®. Je connais beaucoup d’amateurs qui s’en sortent bien mieux que toi. Tu aurais du apprendre à sourire, ça aide pour le commerce. Pourquoi tu ne souris pas ?! En ce qui concerne le rêve, c’est fini ce temps là. Aujourd’hui c’est pragmatisme et réalisme. Les utopies sont mortes et il ne reste plus que Moi. Il est temps que tu le comprennes. Alors arrête ton baratin et écoute Moi. Qui tu es, ton individu, tu vois, J’en ai rien à foutre. Tu es juste le numéro 02 86 903, un microscopique maillon de Mon Grand Tout. Il est fini le bon temps où Je te jetais les miettes de Mon repas pour que tu survives. Maintenant il va falloir venir les lécher en rampant pour les obtenir. Comme te l’a dit ton contrôleur : « Ce n’est pas au système à s’adapter à toi, c’est à toi à t’adapter au système. » Vendre du rêve ! Ah ! ah ! Tu t’es pris pour CocaCola ©!? Tu es un drôle, tu sais ?

Oui, c’est ça. Viens. Même à quatre pattes ça ne me gène pas. Tu vas voir, Je vais te trouver un gentil boulot ou une petite formation de tourneur fraiseur. Ça va t ‘éviter de penser. Tu pourras enfin te reposer. Il est temps que tu participes à Mon Monde. Je suis là pour t’aider, n’en doute pas. Tu vas apprendre à m’aimer. C’est la seule issue qu’il te reste pour redevenir heureux.

Oui …heureux …. comme avant que Je ne vienne frapper à ta porte ….

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.